Accueil

Impliquez les salariés pour réussir votre transformation numérique

23/4/2018

Tout va très vite. Plus de 85 % des métiers que nous exercerons demain n'existent pas encore. Pour opérer la transition numérique, les organisations doivent gagner en agilité et faciliter la montée en compétence des salariés. 

Voiture autonome, robotique, intelligence artificielle… Ces innovations qui relevaient du fantasme il y a encore cinq ans ont pu voir le jour grâce à la recherche et développement des entreprises, presque créées "on the job" ! Le monde est en train de changer. Les technologies évoluent plus vite que les programmes scolaires. 

Et l’obsolescence qu'on pensait réservée aux machines à laver ou aux imprimantes concerne aussi nos compétences. En deux ans et demi, la moitié d'entre elles devient obsolète (Deloitte Global Human Capital Trends 2017). En cinq ans, on est totalement obsolète.

Renouvellement continu des compétences

Observez, par exemple, la relation client : l'arrivée de nouveaux canaux d'interaction a transformé la façon de vendre un produit. Dans un contexte d'infobésité, on recherche des nouveaux moyens technologiques de l'atteindre dans son parcours utilisateur. Avec le chatbot, un client obtient désormais en temps réel la réponse à la question qu’il se pose.

Même constat pour le savoir-être. En 10 ans, la façon dont on interagit avec un client s'est profondément modifiée. Avant, on attendait d'un vendeur qu'il sache bien parler au téléphone. Aujourd’hui, on lui demande de savoir écrire avec les codes d’Internet et de trouver des solutions quasiment en temps réel.

En magasin aussi, l'enjeu s'est déplacé : il n'est plus seulement question de vendre un produit, il faut désormais vendre un univers, une marque, pour que le client achète ensuite en ligne.

Décalage entre pro et perso

Ce contexte hyper changeant a modifié nos comportements. On ne supporte plus d’attendre ! Nos références sont Wikipédia, YouTube ou Google. Et quand on tape une recherche, on s'agace si on n'obtient pas de résultat dans la seconde.

Une évolution qui contribue à creuser le décalage entre la vie privée et la vie professionnelle. D'abord, les entreprises sont loin d'avoir toutes opéré leur transformation digitale. Et ensuite, parmi celles qui l'ont fait, beaucoup ont conservé d'anciens réflexes managériaux, avec des process lourds, opaques.

Cette inadaptation de l’entreprise aux nouveaux usages génère chez les salariés une incompréhension, voire un désengagement. Les directions ont donc un énorme enjeu à relever pour combler l'écart. De la même manière que l’école expérimente des nouvelles méthodes d'apprentissage, l'entreprise doit se réinventer pour faciliter le partage de connaissances et la montée en compétence des salariés.

Lire aussi : Votre entreprise est-elle prête à accueillir les Millennials ?

Favoriser l'auto-apprentissage

On se rend compte que l'apprentissage est devenu crucial dans la rétention des talents. Or, 9 managers sur 10 ne sont pas satisfaits de la rapidité d’apprentissage de leurs collaborateurs (Deloitte Global Human Capital Trends 2017). L'entreprise a donc la responsabilité de les accompagner en leur permettant d'accéder facilement à des nouvelles compétences et de les mettre en oeuvre rapidement.

Dans l’informatique, les développeurs sont en apprentissage permanent : ils s'adaptent continuellement à de nouveaux systèmes ou de nouveaux langages. Dès le début de leur scolarité, ils prennent l'habitude de se rendre sur des sites de tutos pour apprendre par eux-mêmes. Un modèle d'auto-apprentissage qui s'étend à tous les métiers (marketing, finance, industrie...).

L’acquisition de nouvelles compétences doit être fluide, intégrée dans le quotidien du salarié. Il faut en finir avec les plages de formation définies dans le temps, dans une salle face à un professeur, et ainsi sortir d'une transmission descendante du savoir.

Lire aussi : Entreprises multisites : avez-vous réussi à uniformiser vos pratiques ?

Horizontaliser son organisation

Pour cela, il est nécessaire de passer d'un organisation verticale, hiérarchique, immobile, à une organisation horizontale, en réseau, en mouvement. Les individus travaillent plus efficacement quand ils sont répartis par équipes de projet, qui s'agrègent et se désagrègent au fil du temps. 

Quand on arrive sur un projet, on acquiert des compétences. Quand on en part, on laisse celles qu’on a acquis. La collaboration entre pairs et le partage de savoir devient alors la clé pour la bonne réussite du projet ET de l'entreprise.

LIVRE BLANC : "COMMENT CREER UNE CULTURE D'APPRENTISSAGE COLLABORATIVE"

Les compétences d'aujourd'hui seront obsolètes demain. C'est un fait ! Pour réussir le tournant digital, vous devez impliquer les collaborateurs. Car au coeur du changement, une seule constante demeure : l'humain.

Dans ce livre blanc, vous découvrirez comment :
-Accueillir les millennials  
- Impliquer les salariés pour réussir la transformation numérique 
- Capturer les savoirs des baby-boomers avant qu'il ne soit trop tard 
- Uniformiser les pratiques pour les entreprises multi-sites 
- Réinventer les espaces de travail

Télécharger le livre blanc.

A PROPOS DE SPEACHME

SpeachMe est une plateforme professionnelle de partage de savoir-faire où chacun peut créer et partager des tutoriels courts. Les Speachs (contraction entre “speech” et “teach”) durent 10 minutes maximum et sont découpés en plusieurs chapitres. Ils sont composés à 60 % de vidéo et à 40 % d’autres médias : annotations, images, slides, PDF, voix off, sous-titres et quiz. Avec SpeachMe, chaque organisation peut créer une librairie de savoir-faire métiers, en impliquant les experts sur le terrain.

Notre solution est idéale pour les entreprises qui doivent faire face à des enjeux de transformation importants. Et nous comptons déjà parmi nos clients quelques marques emblématiques : Coca-Cola, GE, Tesla, PwC, Nissan, BNP Paribas ou encore Total.

Nous contacter

Najette Fellache

CEO SpeachMe

Aller plus loin

Inscription newsletter

Merci ! Vous recevrez notre prochaine newsletter.

Vérifiez la validité de votre adresse e-mail.